Réseau Vrac

Poiscaille et Réseau Vrac unissent leurs forces pour proposer une consommation durable et responsable sur toute la chaîne de valeur.

D’un côté, Poiscaille, en quelque sorte l’AMAP des produits de la mer. Son but est simple : trouver des points relais partout en France pour donner, chaque semaine, la possibilité aux consommateurs français de manger du poisson frais. Comme en témoigne son slogan “Circuit court de la mer”, Poiscaille met un point d’honneur à limiter les intermédiaires entre les pêcheurs et les consommateurs, et donc par conséquent, lutte à son niveau contre le suremballage plastique.

De l’autre, Réseau Vrac, association interprofessionnelle pour la structuration et la promotion de la vente en vrac. En s’associant à Poiscaille, Réseau Vrac permet à ses adhérents commerçants vrac d’étendre leur gamme avec des produits marins de qualité et respectueux de l’environnement.

Guillaume Gréaud, le co-fondateur de Poiscaille a déjà pu rencontrer une trentaine de commerçants adhérents lors des Rencontres Commerçants Vrac qui se sont tenues le 25 mars à l’Auberkitchen, à Aubervilliers. Depuis, 2 adhérents de Réseau Vrac (day by day Versailles et day by day Nanterre) sont devenus point relais.

Pour en savoir plus sur Poiscaille : https://poiscaille.fr/

A lire ensuite

La France bientôt championne de la vente en vrac ?

Publié le 5 juillet 2018

La France est à l'avant-garde de la consommation "en vrac", estime dans une tribune à Socialter, Célia Rennesson, directrice de Réseau Vrac. Mais pour que ce système se généralise, il faudra réussir à former les commerçants, sensibiliser les consommateurs et relever des...

"Vivre en mode zéro déchet" sur France Inter

Publié le 3 juillet 2018

Célia Rennesson, directrice de Réseau Vrac était invitée dans l'émission "Des Idées pour Demain" sur France Inter, diffusée le samedi 30 juin 2018. Elle y intervenait aux côtés de : Flore Berlingen, directrice de l'association Zero Waste France Pierre Gallio, chef du...

Reportage sur la vente en vrac sur France 2

Publié le 4 juin 2018

Si nous ne changeons pas nos habitudes de consommation, il pourrait y avoir plus de plastique que de poissons dans l'océan en 2050. Pour éviter cela, il existe une solution déjà mise en place : la vente en vrac. Juliette Beckrich, journaliste à France 2 a consacré...