Réseau Vrac

Depuis le début de l’année 2020, Réseau Vrac se met aux reportages thématiques dans son magazine trimestriel, le Mag du Vrac. Ce trimestre et face à la situation sanitaire actuelle, nous avons voulu plonger dans le quotidien des commerçant.e.s pendant la crise de la Covid-19 et mettre en avant une filière qui sait s’adapter malgré la crise.

En exclusivité un aperçu de notre reportage juste ici :

Pour réaliser ce reportage nous nous sommes entretenus avec 5 commerçantes : 3 gérantes de boutiques fixes, une commerçante itinérante ainsi qu’une fondatrice de e-commerce.

Maintenir son activité dans cette période compliquée

La période de confinement que nous avons vécue est inédite, si nous avons tous dû nous adapter dans notre vie professionnelle et personnelle, les commerçants vrac n’ont pas manqué à l’appel. En effet, 96% d’entre eux ont dû réorganiser leur activité (chiffres de l’infographie Réseau Vrac). Cette réorganisation s’explique par la mise en place de mesures d’hygiène strictes afin d’éviter la contamination.
Chaque commerçant a vécu cette période différemment, que ce soit positivement ou négativement, sous forme de stress ou de motivation.

Mieux consommer, la solution à adopter pour l’avenir ?

Et si on profitait de ce malheureux événement pour changer ? Consommer mieux et moins, acheter local, réduire ses déchets… Nous avons interrogé les commerçantes pour connaître leur avis sur la question et les observations qu’elles ont pu faire concernant l’état d’esprit de leur clientèle. Elles sont d’accord sur une chose : il doit y avoir un éveil des consciences.

L’ouverture vers une nouvelle clientèle ?

Nos adhérentes interrogées ont eu la visite de nouveaux clients ainsi qu’une augmentation du panier moyen le tout en gardant leur cœur de cible. Malgré les réorganisations effectuées et la mise en place des préparations de commandes, le lien avec le client est important. Il est l’ADN des commerces de proximité.

En guise de conclusion : le vrac va-t-il entrer dans les habitudes des consommateurs et continuer son développement grâce à la Covid-19 ?

“Les consommateurs se sont rendus compte que le vrac et le bio étaient abordables et que c’était plus sécurisé en termes d’hygiène. Le vrac a prouvé que malgré ce que l’on peut croire, son point fort est le respect des règles d’hygiène et cela était déjà le cas avant la crise
Affirme Camille de la boutique Du Vert en Bocal
Pour nos adhérentes, c’est certain, le vrac est l’avenir et continuera de se développer !

Rendez-vous page 33 du Mag du Vrac

A lire ensuite