Réseau Vrac

Les partenaires

La Région Bourgogne franche-Comté

En 30 ans, le volume des déchets d’emballages a été multiplié par 5, selon la Région Bourgogne Franche-Comté. Aussi, le Plan Régional de Prévention et de Gestion des Déchets (PRPGD) adopté en novembre 2019, prévoit une diminution des Déchets Ménagers et Assimilés (DMA) de 15% entre 2010 et 2025 et de 20% à l’horizon 2031 et une stabilisation des Déchets d’Activités Économiques (DAE) dans cette même période.

Pour atteindre ces objectifs, la Région Bourgogne-Franche-Comté soutient l’action de Réseau Vrac sur son territoire et souhaite faire du développement de la filière vrac une priorité afin de réduire les déchets et accroître une consommation responsable.

Ramenée au nombre d’habitant, c’est l’une des 3 régions les plus dynamiques de métropole en termes de commerces spécialisés vrac et ce partenariat tend à accroître notamment cette offre pour la rendre accessible sur tout le territoire.

En savoir plus
En savoir plus sur les initiatives d’économie circulaire en Région Bourgogne Franche-Comté

L’Agence de la transition écologique de Bourgogne Franche-Comté

L’ADEME participe à la mise en œuvre des politiques publiques dans les domaines de la maîtrise de l’énergie, des déchets et plus globalement du climat et de la transition énergétique et écologique.

En tant qu’opérateur de l’État, les enjeux de réduction des déchets et de lutte contre le gaspillage alimentaire portés par la filière vrac rentrent donc dans son périmètre d’actions.

C’est via le déploiement de campagnes de sensibilisation du grand public ou encore l’organisation de conférences régionales pour professionnaliser les acteurs et futurs acteurs de la filière que l’ADEME soutient l’action de Réseau Vrac en région BFC.

En savoir plus
En savoir plus sur l’Accélérateur à projet en économie circulaire

Un programme ambitieux et agile de 34 actions déployées entre 2021 et 2024

Le partenariat

Description du partenariat

En Bourgogne-Franche-Comté, Réseau Vrac a pour mission de :

  • Conforter et renforcer la vente en vrac ;
  • Réduire les déchets d’emballages et les gaspillages de ressources par les ménages, les collectivités et les entreprises.

Un programme ambitieux composé de 34 actions qui s’articule autour de 3 grands axes principaux :

  1. Animer et structurer la filière vrac en région via des rencontres locales, visites de terrain, conférences, salon du vrac régional et expérimentations pour permettre notamment la réduction d’emballage entre fournisseurs et distributeurs ;
  2. Professionnaliser la filière et accroître l’offre vrac (produits et points de vente) avec la mise en place de partenariat pour inciter l’offre vrac à grandir, en renforçant les dispositifs d’aide régional, via des formations proposées localement et le développement d’une spécialité de vendeur vrac ;
  3. Toucher tous les publics et développer le nombre de consommateurs avec la création d’un réseau public d’ambassadeurs, la tenue de stands, l’incitation au vrac dans l’évènementiel et la mise en place d’une campagne de communication spécifique.

Dispositifs d’accompagnement

Quel service d’accompagnement à la création d’entreprise est disponible en Région BFC ?

La Région offre aux créateurs d’entreprise un service d’accompagnement complet et gratuit. Les porteurs de projet peuvent bénéficier de cet accompagnement avant la création-reprise ou jusqu’à 3 ans après la création-reprise de leur entreprise.

Des opérateurs spécialisés dans l’accompagnement des porteurs de projets sont à leur écoute sur tout le territoire. L’offre est organisée à l’échelle départementale pour davantage de proximité.

Quel statut juridique choisir ? Qu’est-ce qu’un business plan ? Quelles aides existent ? Comment convaincre les banques ? Ces interrogations sont dès lors traitées avec un spécialiste de la création d’entreprise.

Pour plus d’information, cliquez ici.

Quelles sont les aides de la Région BFC pouvant soutenir les acteurs de la filière Vrac ?

1. Avance Remboursable (complémentaire à un prêt bancaire ou un crédit-bail) destinée à la création/reprise et le développement des TPE.

L’objectif est d’aider les porteurs de projets à financer toutes les phases de la vie de l’entreprise, dans les secteurs du commerce, de l’artisanat et des services.

Ce qu’il faut savoir :

  • Il s’agit d’un prêt à taux zéro, sans garantie ni caution,
  • Montant entre 2 000 et 24 000 €. Plafonné à 35 % de la valeur brute hors taxe des investissements éligibles,
  • Remboursement trimestriel sur 2 à 6 ans, avec différé de 3 mois après la date de déblocage de l’aide,
  • Nécessité d’être accompagné par un opérateur habilité par la Région.

Pour plus d’information

2. Avance Remboursable dans le contexte de la « Covid-19 »

L’objectif est de permettre aux petites entreprises rencontrant des difficultés conjoncturelles de bénéficier d’une aide à l’investissement ou un appui à la trésorerie.

Concerne les TPE (commerce, service, artisanat) :

  • de toute forme juridique,
  • créée avant le 31 octobre 2020,
  • avec un effectif inférieur ou égal à 10 équivalents temps plein, jusqu’à 20 équivalents temps plein de manière exceptionnelle, et réalisant moins de 2M€ de CA,
  • autonome au sens de la réglementation européenne.

Ce qu’il faut savoir :

  • Montant compris entre 3 000 € et 15 000 €.
  • Il s’agit d’un prêt à taux zéro, sans garantie ni caution.
  • Avance remboursable mensuellement sur une durée de remboursement de 5 ans et pouvant aller jusqu’à 7 ans maximum, dont un différé possible jusqu’à 24 mois maximum après la date de déblocage de l’aide.

Pour plus d’information

3. Prime à la création/reprise d’entreprises en territoires fragiles

L’objectif est de financer la création ou la reprise d’une entreprise en Quartiers prioritaires de la politique de la ville (QPV) ou en Zones de Revitalisation Rurale (ZRR) de Bourgogne-Franche-Comté.

La prime à la création-reprise dans les territoires fragilisés est de 3 000 € maximum, en complément d’un prêt bancaire, d’un micro-crédit ou d’une avance remboursable de la Région. Le montant de la prime est plafonné au montant du cofinancement. La part d’autofinancement représentera, au minimum, 5 % du montant total des besoins du projet.

Les bénéficiaires devront avoir bénéficiés notamment d’un accompagnement en ante création par un organisme partenaire de la région (Initiative, France Active, BGE, Chambres Consulaires, …) qui émet un avis d’opportunité sur le dossier.

Pour plus d’information

Les acteurs de filière régionale témoignent

Wilfried Larriére

Porteur de projet de l’épicerie vrac "le vrac d’antan" à Fougerolles

Les trois grands axes du programme d’actions sont essentiels pour promouvoir le vrac dans notre région et ils sont aussi une très bonne nouvelle pour nous, porteurs de projets, afin de nous donner des perspectives en région pour les années à venir.

Elodie Milhem

Fournisseur des cosmétiques "Hello my Bio" à Mathay

Nous sommes ravis que notre belle région s’intéresse aux enjeux environnementaux et soutienne la structuration de la filière vrac. Nous sommes nous même très impliqué dans le zéro déchet : vrac, contenants recyclables ou réutilisables… Et il est important que des artisans comme nous soient valorisés pour inciter nos efforts à perdurer dans le temps.

Sébastien Becker

Co-fondateur d’Ulterïa / Mobil Wood - We Bulk – Bulk& co à Bazarnes

On a un formidable terrain de jeux en Bourgogne-Franche-Comté pour faire transiter notre territoire autour des questions du vrac. Ce partenariat est une invitation à y participer et nous souhaitons être acteurs des actions qui seront mener en région pour aider à la réussite de ce programme ambitieux.

Coralie André

Fondatrice et gérante de l’épicerie Coriandre à Paray-Le-Monial

Je trouve ça super que la Région s’implique pour développer le vrac ! C’est important de soutenir ce mode de consommation raisonné car il permet de préserver nos générations futures en limitant le gaspillage de ressources.