Réseau Vrac

Limiter les emballages était la première résolution des Français pour 2020, et ces derniers reviennent au vrac après le confinement. Catherine URVOY pour Nielsen et Celia Rennesson pour Réseau Vrac font le point sur la situation.

4400 consommateurs ont été interrogés entre le 7 et le 10 mai et les résultats sont encourageants pour le vrac. En effet, plus d’1 acheteur de vrac sur 2 a continué d’en acheter pendant le confinement. Ceux qui ont arrêté l’ont plus fait pour des raisons logistiques : fermeture des magasins ou rayons vrac qu’ils fréquentaient (42% des répondants), fréquentation de points de vente différents pendant cette période (29%). Les arguments liés à un déficit de confiance en contexte de COVID19 ou au manque d’hygiène n’arrivent qu’en 3e et 4e places des principales raisons de l’abandon d’achat.

85% des répondants déclarent vouloir revenir à l’achat en vrac après le confinement. Le vrac a donc simplement été mis entre parenthèse pendant la période, de quoi être rassuré pour son avenir !

A lire ensuite