Réseau Vrac

Réseau Vrac est fière de présenter la première étude européenne sur les commerces spécialisés vrac en partenariat avec l’ONG Zero Waste Europe et le cabinet d’étude Eunomia.

Comme le montrent les statistiques, chaque Européen produit chaque année 173 kg de déchets d’emballage (source : Eurostat 2017). La seule façon de s’attaquer à ce problème est d’adopter des mesures de prévention des déchets qui empêchent la production de déchets d’emballage à la source, ainsi que des mesures visant à soutenir des modèles économiques conçus pour ne pas produire de déchets, comme les systèmes centrés autour du sans emballage superflu et de la réutilisation.

C’est pourquoi Réseau Vrac, en collaboration avec Zero Waste Europe, a commandé une étude auprès du cabinet Eunomia, pour comprendre l’état de l’art du marché des magasins spécialisés vrac tel qu’il se présente aujourd’hui. Celle-ci est basée sur des données récoltées dans 10 pays européens : Autriche, Belgique, Bulgarie, République Tchèque, France, Allemagne, Lettonie, Slovénie, Espagne et Ukraine.

Le rapport confirme la très forte croissance de ce marché en Europe comme nous l’observons en France depuis plusieurs années. En effet plusieurs indicateurs tels que le nombre de commerces, d’emplois et le chiffre d’affaires global sont en augmentation constante depuis une dizaine d’années.

Les impacts économiques, sociaux et environnementaux de ces commerces sont explorés en détails à travers différents indicateurs. Pour l’aspect économique l’évolution du chiffre d’affaires et du nombre de commerces dans les différents pays est étudiée. L’impact social du vrac est analysé via le profil des consommateurs et la dynamique de l’emploi. Enfin, au niveau environnemental le rapport s’attarde sur le choix des produits et propose une estimation des emballages évités grâce à ce type de commerce en Europe.

Cette étude se veut également prospective et explore les scénarios potentiels de développement du secteur dans les années à venir.

La deuxième partie du rapport est dédiée à des recommandations en terme de politiques publiques à l’échelle européenne pour aider au développement du vrac partout en Europe. Faire en sorte que le marché unique européen sorte du tout jetable au profit de systèmes favorisant la prévention des déchets et la réutilisation est un objectif clair de la Commission européenne. Néanmoins, le marché actuel de l’UE est inondé d’emballages à usage unique qui finissent par être mis en décharge ou incinérés, ce qui a un impact environnemental et économique important.
Afin d’atteindre l’objectif de l’UE et d’évoluer vers une véritable économie circulaire avec moins de déchets, la Commission européenne devrait adopter un ensemble de mesures solides pour soutenir des solutions en amont, notamment en augmentant les coûts couverts par les systèmes de REP et en introduisant des mesures d’incitation pour les modèles économiques centrés sur la réduction des emballages jetables et la réutilisation afin de surmonter les barrières à l’entrée.

« Depuis 4 ans la France montre la voie dans le développement d’une filière vrac dynamique, vertueuse et pérenne et soutenue par le législateur. L’an dernier grâce à l’action de Réseau Vrac, une définition de la vente en vrac a été consacrée dans le code de la consommation avec une disposition relative à la réutilisation des contenants consommateurs notamment. L’exemple Français doit inspirer nos lois européennes pour harmoniser les textes du marché commun et pour lever les barrières à la commercialisation de tous les produits vrac sauf pour des motifs de santé publique.  » Celia Rennesson, cofondatrice et directrice générale de Réseau Vrac

Le rapport complet, conduit par Eunomia Research & Consulting est disponible sur demande.

A lire ensuite

Vrac et COVID19 - Les chiffres de Nielsen

Publié le 3 juillet 2020

Limiter les emballages était la première résolution des Français pour 2020, et ces derniers reviennent au vrac après le confinement. Catherine URVOY pour Nielsen et Celia Rennesson pour Réseau Vrac font le point sur la situation. 4400 consommateurs ont été interrogés...

Quoi de neuf en Belgique ?

Publié le 17 juin 2020

Le vrac continue son développement en Belgique malgré la crise sanitaire actuelle. Nous pouvons notamment le voir avec la récente ouverture d'un daybyday dans un hypermarché Cora à Châtelineau, l'objectif de cette ouverture étant de proposer un nouveau mode de...