Réseau Vrac

Clap de fin pour les deux ans de convention avec la Région Sud.

En décembre 2020, Réseau Vrac avait signé pour la première fois une convention de partenariat avec un territoire : la Région Sud. En effet, depuis l’adoption de la loi AGEC, les enjeux pour la Région Sud sont de réduire la quantité de déchets ménagers ainsi que le plastique à usage unique. Le vrac apparaissant comme une réponse évidente à ces enjeux, le conseil régional a approché Réseau Vrac avec la volonté de faire connaitre le vrac et ses pratiques sur son territoire.

L’association s’est donc engagée avec la Région Sud pour 2 ans afin de :

  • Animer et structurer la filière vrac
  • Professionnaliser et accroître l’offre vrac (produits et points de vente)
  • Accroître le nombre d’usagers en touchant tous les publics

Ces trois objectifs étaient déclinés en 17 actions avec une enveloppe budgétaire allant jusqu’à 125 000€ dont 48% étaient subventionné par la Région, soit 60 000€ au maximum.

Malgré le contexte économique et social difficile (covid & guerre en Ukraine) qui ont entrainé une baisse de 30% de fréquentation des commerces et rayons vrac, l’association est contente de ce qu’elle a pu accomplir.

Les moments phares de la convention :

  • Mai 2021 : Arrivée de Cécilia en poste chez Réseau Vrac et tenue de la conférence de lancement.
  • Septembre 2021 : Intervention de Célia à l’UICN et l’Assemblée Générale de Réseau Vrac s’est déroulée à Marseille.
  • Janvier 2022 : Mise en place du programme « Ambassadeur Public Vrac » qui a vocation à informer et faire monter en compétence les agents publics, élus, partenaires et acteurs de l’écosystème via des webinaires thématiques, newsletter trimestrielle, outils, etc.
  • Mars 2022 : Première édition du Mois du Vrac, campagne de sensibilisation grand public en région.
  • Octobre 2022 : Présence de Réseau Vrac à la célèbre course Marseille-Cassis.
  • Décembre 2022 : Noël en vrac, premier marché de noël responsable organisé par Réseau Vrac.

Les deux ans de convention ont évidemment été ponctuées d’actions en continue comme le développement de la filière vrac sur tout le territoire, la mise en place d’outils pour différents types de public (professionnel, institutionnel, écosystème associatif & sensibilisation citoyenne), formations pour tout savoir sur le vrac et des rencontres adhérents.

Malheureusement, certaines actions n’ont pas pu être mise en place pour des soucis de faisabilité :

  • Le projet Hub Vrac en région demandait une logistique et des coûts financier trop importants.
  • Mise en place de matériel vrac dans les écoles : le coût financier de ce projet était également assez élevé, mais surtout, l’éducation ainsi que la sensibilisation citoyenne ne sont pas le domaine d’expertise de Réseau Vrac. L’association a donc préféré reporter ce projet afin de le mener avec des partenaires qualifiés.
  • Lancement d’un concours R&D : il n’y a pas pas assez d’innovations présentes en région, Réseau Vrac a donc décidé de lancer un projet similaire au niveau national : le Lab Innovation.

La convention en quelques chiffres :

  • 15 actions de menées (sur les 17 prévues soit 88,24%)
  • 95,7k de dépensés (soit environ 77% du budget)
  • 5 sphères de publics atteintes : média, professionnelle, institutionnelle, associative et grand public
  • 42 personnes formées en région au vrac (professionnelle et agents publics)
  • 300 000 personnes touchées en Provence-Alpes-Côte d’Azur par la sensibilisation
  • 95% des points de vente alimentaire proposent du vrac (contre 70% au national)
  • 130 tonnes de déchets évités par les épiceries vrac (à minima)

Et pour la suite ?

Une deuxième convention entre Réseau Vrac et la Région Sud n’est pas envisageable. En revanche, la région souhaite continuer de soutenir le vrac et la consigne sur son territoire. L’association a aidé la région à rédiger un Appel à Manifestation d’Intérêt (AMI). Réseau Vrac, de pair avec Réseau Consigne, sont actuellement en train de réfléchir à un projet commun à soumettre. Certains professionnels de la filière ont également prévu de répondre à cet AMI, que vous pouvez retrouver ici.

A lire ensuite