Packaging-Free Network

Le Dossier Vrac est le reportage thématique du webzine trimestriel de Réseau Vrac, Le Mag du Vrac. Ce trimestre, il porte sur la répartition géographique des commerces spécialisés vrac en France.

En nous appuyant sur la dernière étude que nous avons réalisée, nous basons notre enquête sur ce constat : il existe de réelles disparités entre les régions. Ainsi, certaines d’entre elles comme la Bretagne, les Pays de la Loire ou l’Auvergne-Rhône-Alpes sont très densément peuplées en épiceries vrac, tandis que d’autres comme l’Ile-de-France, l’Occitanie et la Provence-Alpes-Côte d’Azur le sont beaucoup moins.

En exclusivité, voici un rapide aperçu de notre dossier.

Méthodologie :
Pour réaliser cette enquête, nous avons effectué une série d’entretiens. Nous avons interrogé douze commerçants indépendants, trois fournisseurs délivrant leurs produits dans toute la France, et enfin, l’une des fondatrices du réseau de magasins Mamie Mesure, spécialisé dans l’implantation d’épiceries vrac dans le Grand Ouest.

1. L’entraide entre commerçants favorise le développement des commerces vrac

Les différents entretiens que nous avons réalisés mettent en lumière l’importance du lien entre commerçants d’une même région. Ainsi dans les régions densément peuplées en épiceries vrac, il semble exister une réelle entraide et solidarité entre commerçants. Par exemple, il n’est pas rare que ces derniers décident pour des raisons économiques et pratiques de faire des commandes groupées. D’une manière générale, l’entraide semble avoir pour objectif de simplifier la gestion de l’épicerie au quotidien. Au contraire dans les régions faiblement peuplées en commerces vrac, une absence de relation se fait sentir. Cela enclenche un cercle vicieux : l’absence de lien ne favorise pas l’implantation de nouveaux commerces et le manque de commerces implantés n’encourage pas la prise de contact.

2. La sensibilisation au vrac : un enjeu de développement de sa consommation

La demande favorise l’offre. De ce fait, il semble primordial que dans chaque région, les individus soient sensibilisés au vrac et aux thématiques environnementales. Or, dans les territoires densément peuplés en épiceries vrac, on observe une véritable vie associative qui permet une certaine sensibilisation des habitants. Ces derniers sont généralement familiers du vrac et vont donc bien plus rapidement adhérer à ce mode de consommation. Au contraire, dans les régions les moins densément peuplées en épiceries vrac, on constate l’absence de tissu associatif : les individus sont moins sensibilisés au vrac et il est donc plus difficile de les fédérer.

3. Instances publiques et associations : un rôle de soutien

La grande majorité des commerçants que nous avons interrogés ont pu, lors de la création de leurs épiceries, bénéficier d’aides publiques ; notamment d’un prêt d’honneur. Si nos entretiens nous ont donné l’impression que les commerçants des régions les plus dotées de commerces vracs ont plus souvent bénéficié d’aides, il semble, qu’à quelques détails près, chaque région offre le même type de soutien aux porteurs de projet. De ce fait, il est difficile de déterminer l’impact des aides proposées sur l’implantation ou non d’un commerce dans une zone déterminée.

4. Des territoires plus propices à l’implantation des commerces vrac

Enfin, il semblerait que des facteurs tels que la démographie, l’aménagement du territoire et la situation socio-économique jouent sur l’implantation ou non de commerces vrac dans une région. Selon la dernière étude sur les commerces spécialisés vrac que Réseau Vrac a réalisée, 40 % des commerces vracs fixes et ambulants se situent dans des villes de 2 000 à 20 000 habitants. Or, des régions comme la Bretagne, zone densément peuplée en épiceries vrac, concentrent un grand nombre de villes de cette catégorie.

> Pour approfondir ces éléments et découvrir l’intégralité de notre enquête, rendez-vous page 14 du Mag du Vrac !

Pour rappel, le Mag du Vrac est le webzine trimestriel rédigé et publié par Réseau Vrac sur l’Espace Adhérents de notre site internet. Il s’agit d’un des outils mis exclusivement à disposition des adhérents de l’association. Si vous n’êtes pas adhérent Réseau Vrac, nous vous invitons à nous contacter pour découvrir tous les avantages que vous offre l’adhésion Réseau Vrac.

A lire ensuite

Lancement du projet "Filière Vrac en Région Sud"

Publié le 27 May 2021

En Janvier 2021, la Région Sud et Réseau Vrac ont signé la première convention de partenariat entre la filière et un territoire : « Structurer et animer une filière vrac en Région Sud ». Réseau Vrac s’engage pour les deux prochaines années à soutenir la Région Sud pour...

L’équipe Réseau Vrac s’agrandit

Publié le 25 May 2021

4 nouvelles recrues depuis les 6 derniers mois ! Ces 6 derniers mois, l'équipe opérationnelle de Réseau Vrac s'est agrandie avec 4 nouvelles salariées, pour continuer d'accélérer le développement du vrac dans nos territoires. Hasard ou non (non non, ce n'est pas un...

TOUS AU VRAC, Edition 2 !

Publié le 19 May 2021

C’est non sans un certain plaisir que nous vous annonçons le lancement de la seconde édition de l’Appel à Projets TOUS AU VRAC, initié par Réseau Vrac et MiiMOSA, dans le cadre de notre partenariat historique. Depuis 2017, notre collaboration a permis de récolter plus...